Handball – nationale 2 Chalon-Marsannay 23-26

Handball – nationale 2 Chalon n’y arrive toujours pas

Tout comme la semaine dernière Vesoul, Chalon a manqué d’efficacité. Et pour la sixième fois d’affilée, les équipiers de Gautheron mordent la poussière. Sur le plan comptable, rien ne va plus et psychologiquement, les joueurs touchent le fond.

Chalon – Marsannay 23-26

51 minutes de jeu et quelques secondes, une dizaine tout au plus. Marsannay vient de prendre les commandes de la rencontre grâce à un tir en suspension des 7 mètres de son demi-centre Dornois. Un hold-up ? Non pas vraiment. Car si Chalon a mené jusque-là, à aucun moment, il a su alourdir la note au tableau d’affichage qui lui aurait permis de vivre un final plus tranquille. « Encore une fois, on rate des tirs immanquables, cela devient récurrent » déplorait sur le banc un Brahim Khelladi quelque peu dépité.

Même Grégoire Martin, euphorique, ne peut repousser les tirs

Et pourtant, Chalon a longtemps cru détenir ce succès qui le fuit depuis le 4 novembre dernier (29-27 à Longvic). Longtemps oui. Grâce notamment aux dix arrêts de Grégoire Martin en première période. « Défensivement, on a bien tenu la baraque mais il fallait mettre cette équipe à -4 pour lui interdire tout espoir de retour » confirmait Khelladi.

Ces trente premières minutes, les coéquipiers de Gautheron, exclu en fin de rencontre pour une troisième exclusion temporaire, les avaient malgré tout bien gérées. À 10 à 8 à la pause, on ne se posait pas de question. Chalon allait enfin l’emporter et ce n’était que juste récompense.

Un coup fatal

Sauf que Marsannay est toujours à la lutte dans cette seconde période. Plus que jamais même lorsque les attaques prennent le pas sur les défenses et que même Grégoire Martin, euphorique hier soir, ne peut s’opposer aux tentatives des Marmier, Dornois ou autre Pécheux.

La maison chalonnaise prend feu. Deux pertes de balles successives de Martin et Rathery relancent Marsannay. À la 51e  minute, Dornois déclenche un tir victorieux à sept mètres. Il récidive dans la foulée et Chalon s’éteint à petit feu (19-21, 53e  ). « On a pris un coup sur la tête à cet instant de la partie » confessait Khelladi. Un coup fatal.

Chalon ne revient pas. Pire encore. En double infériorité numérique dans les dernières minutes, l’ASHBCC s’incline de quatre buts. Un comble.

chalon-marsannay 23-26 – la fiche

À Chalon (Maison des Sports), Marsannay bat Chalon 26 à 23 (8-10). Arbitres MM. Bergoend et Diacquenod. 400 spectateurs.

Chalon : Royer 2, Massenot 3, Gautheron 2 (3×2, exclu à la 50e), Col 5, Cuvelier 2, Gregulski (1×2), Clotaire 3 (1×2), Rathery 6.

Marsannay : Picard 2, Mignardot 2 (2×2), Germain 1, Lebesque 1 (2×2), Begin 3 (1×2), Marmier 5 (1×2), Dornois 5, Pécheux 7.


Hit Counter provided by brochure holders